Ces mecs dont toutes les filles tombent amoureuses.

Image

Suite au joli papier d’Octave_perry « Ces filles dont les garçons tombent amoureux » , on nous a réclamé à cor et à cri ( « Et la parité, bordel ?! » ) son équivalent masculin.
Belle poire – quand c’est demandé très gentiment – je m’y colle de bonne grâce.

A bien y réfléchir, il existe des gars dont toutes les filles tombent amoureuses (GTA). Ah non pas GTA, ça l’fait pas, ça l’fait pas du tout. Le truc qui me dessèche en deux secondes chrono. On recommence :
A bien y réfléchir, il existe des mecs dont toutes les filles tombent amoureuses (MTA). C’est une espèce (trop) rare et bien sûr souvent prise. Quand parfois, par miracle, on a la chance d’en choper un, on prie alors notre dieu qui n’existe pas pour qu’il reste le plus longtemps possible entre nos cuisses au bras de notre âme fragile. Et bien évidemment, on finit malheureuses, à pleurer haut et fort ce mec si génial qui s’est lassé de notre hystérie permanente, partant se réfugier dans l’amour ronronnant d’une connasse à gros seins. Alors on retourne inexorablement vers ces autres garçons que l’on aime un peu moins mais qui ont l’avantage du nombre et de la disponibilité. Et on aimerait leur faire comprendre que se faire larguer systématiquement au bout de 3 mois n’est pas une fatalité puisqu’au fond c’est pas bien compliqué de devenir un MTA. Description.

Le MTA n’est pas forcément beau, il a surtout une attitude.

Halte tout de suite à l’hypocrisie ! Je ne vais pas nous parler de beauté intérieure, de ce garçon immonde mais néanmoins si brave, non non, je veux juste évoquer les cas d’un contenu qui peut faire irradier son contenant, d’un charisme qui peut joliment déborder sur un nez cabossé, d’une personnalité tant séduisante qu’elle en redresse (trompeusement) votre scoliose. Ce qui vous remplit, vous et votre bedaine naissante, ce qui vous anime, ce que vous êtes au plus profond de vous, voilà ce qui façonne une attitude. Et cela nous intéresse. Plutôt fortement. Un peu de désinvolture, beaucoup de passion et de sincérité. Mauvais garçon au cœur tendre, musicos écorché, intello enthousiaste, peu importe au final le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Et un beau minet creux, c’est comme une bouteille de Moët & Chandon vide ; ça pétille pas, c’est triste et on s’ennuie.
Soyons cash pour conclure, la clef de voûte d’une attitude réussie, c’est la confiance en soi.

Le MTA a l’humour décapant ET parcimonieux.

Parce que bien sûr, on aime quand vous nous faîtes rire, on adore les apartés sarcastiques que vous pouvez nous glisser au creux de l’oreille au milieu d’une foule mondaine – apartés qui nous donnent l’impression d’une complicité toute singulière – mais il faut que vous sachiez user de cet humour avec modération. A la quantité, privilégiez toujours la qualité, la pertinence. « Femme qui rit, à moitié dans ton lit » certes mais femme excédé par ta potacherie envahissante choisira plutôt le lit de ta chambre d’amis. Le mec qui passe sa vie à rire de tout excessivement, incapable d’un instant de sérieux, c’est pénible, très pénible à la longue. Le gars qui abuse d’un cynisme exacerbé ou de blagues relous cache bien souvent un ego altéré non compatible avec la fameuse « attitude » décrite plus haut.

Le MTA est rassurant.

Inutile d’être gaulé comme une armoire normande pour exsuder des effluves sécurisants. Du MTA émane une force tranquille naturelle. Ses gestes sont fluides, sa voix posée, son allure tranquillement déliée. Il sait trouver les mots réconfortants lorsque l’on est en proie à la panique, au stress ou à la peur. Il sait désamorcer une situation tendue avec humour ou finesse. Il a l’épaule douce et solide. On appelle ça la maturité, il me semble.

Le MTA est dégourdi.

Vous savez quand le printemps arrive et que la saison des barbecues entre potes est déclarée ouverte, alors que tout le monde s’active à dresser la table, couper les tomates ou préparer les brochettes, il y en a toujours un, planté au beau milieu du passage, les bras ballants, la volonté d’aider fuyante … Et si vous lui pressez le nez, du lait maternel en jaillira. Pitié, ne soyez jamais celui-là ! Ne soyez jamais cet empoté mal dégrossi !
A l’inverse du boulet, le MTA est autonome, sait se rendre utile, prendre les situations en main. Il est tout à fait apte à vivre seul dans un intérieur correct sans courir midi et soir se sustenter chez sa mère.
A 3 heures du matin, au retour, main dans la main, d’une soûlerie inopinée, le MTA saura se lancer avec aisance dans la confection d’une bonne plâtrée de bolognaise par exemple. Un homme au fourneau, c’est foutrement sexy et nous donne des envies furieuses de vous culbuter sur la table de la cuisine, sachez-le.

Le MTA assume la part de féminité qui sommeille en lui.

Non pas en enfilant nos culottes en dentelle les nuits de pleine lune – je tiens à bien préciser que je ne suis pas du tout sensible à ce genre de visuel – ni en acquiesçant docilement, sans répartie aucune à tout ce que l’on peut dire mais en ayant suffisamment confiance en sa virilité pour ne pas s’obliger à des récalcitrances primaires. Il peut feuilleter un magazine féminin sans se sentir atteint au plus profond de ses couilles, il peut nous accompagner voir le dernier Woody Allen sans avoir l’impression de salement rogner son capital testostérone, il sait écouter avec un intérêt non feint quelques unes de nos conversations entre copines sans invariablement tirer une tronche de basset-hound martyrisé.

@LilasGoldo

10 réflexions au sujet de « Ces mecs dont toutes les filles tombent amoureuses. »

  1. Je vais lire et relire ce très intéressant billet et essayer d’évaluer dans quelle mesure je corresponds à ce profil.
    J’irai ensuite le tester auprès de la gens féminine et vous communiquerai les résultats.
    Si d’aventure je corresponds au dit profil (ce qui en toute modestie et analyse objective me paraît être le cas) et que je constate qu’une fille ne tombe pas dans mes rets, je vous préviens, je viendrai protester ici de la manière la plus virulente et considérerai l’ensemble de votre oeuvre comme des plus douteuses !

    J'aime

  2. J’ai envie de rajouter un point du coup : le MTA est NATUREL.
    Le mec qui met en place toute une stratégie pour paraître comme ci ou comme ça, ça l’fait pas du tout !

    J'aime

  3. Garder le naturel… je note.
    MTA de toute manière, on l’est ou on l’est pas.
    Dans tout les cas quand on fait semblant, Il vient toujours un moment ou les femmes, bien plus subtiles que les hommes, débusquent le faux MTA et tous les faux en général ! Faux cul, faux semblant, faux fuyant… Souvent, elles font même assez vite.
    Enfin, je trouve…

    CdE

    J'aime

  4. Et pour reprendre le thème du billet précédent, le MTA peut se prendre un doigt dans le cul sans perdre sa virilité.

    J'aime

  5. Le MTA peut aussi tout simplement être un bon manipulateur, le mieux étant d’avoir plusieurs copines en même temps, c’est l’idéal pour rendre les filles folles de love …
    @Vagant : personnellement je préfère la langue que le doigt de ma dulcinée à cet endroit stratégique.

    Cordialement,
    HS

    J'aime

  6. « Le MTA peut aussi tout simplement être un bon manipulateur, »
    Mais pourquoi tu t’obstines comme ça à voir le mal partout ?
    Bordel de putes à queue.

    J'aime

  7. Il y a trois sortes d’hommes :

    Ceux que toutes les femmes accepteraient dans leur lit.
    Ceux que toutes les femmes de la même classe sociale et un bon nombre de celles qui font partie des classes « inférieures » souhaitent épouser.
    Ceux qui restent à attendre une âme charitable qui, tout aussi délaissé, voudrait bien d’eux.
    (Bien sûr, ces catégories peuvent se mélanger et les apparences sont trompeuses, mais ce n’est pas le propos.)

    Il est facile de comprendre pourquoi certains hommes sont « à épouser » et d’autres restent délaissés. Ce sont les hommes désirés par la plupart des femmes qui représentent un mystère.

    Comme le note bien Lilas Goldo, ils ne sont habituellement pas très beaux, ni riches, ni socialement reconnus pour leurs qualités – par les autres hommes. Toutefois ils en ont une à laquelle les femmes semblent particulièrement sensibles : la vitalité. Elle s’exprime par l’insouciance et la joie de vivre.

    C’est cette force que les femmes choisissent volontiers pour se faire féconder – puis cherchent un homme qui est en mesure d’assurer la survie de leur enfant. La vitalité, c’est la capacité de vivre au présent. La force de bâtir et d’accumuler résulte de l’angoisse…

    Un amusant exemple de ce que je tente d’exprimer sont Chico et Groucho Marx. Ce dernier l’a résumé en une phrase (citée à peu près) : « Chico peut avoir dans son lit toutes les belles filles, moi, je dois les épouser ». (« Hello, I must be going » de Charlotte Chandler, p. 77 de l’dition 1988.)

    Aimé par 1 personne

  8. P.S. : « Le MTA assume la part de féminité qui sommeille en lui. » est une phrase qui, à chaque fois, me fait bondir. Cela sous-entend, par exemple, que les femmes sont « poétiques », les hommes « rationnels », les femmes « maternelles », les hommes « bâtisseurs » etc. Comme si les hommes ne pouvaient pas être irrationnels et les femmes indifférentes aux enfants… La liste d’âneries de ce genre est illimitée.

    Les femmes et les hommes sont-ils égaux ou pas, sans être identiques? S’ils sont égaux, pourquoi faudrait-il que l’homme « assume la part de féminité qui sommeille en lui » ? Les hommes et les femmes ont au moins 95% de gènes en commun. Avant d’être des femmes ou des hommes, ils sont donc des humains. Cela ne suffirait-il pas ? Pourquoi faudrait-il que l’homme « assume la part de féminité qui sommeille en lui » ? Et d’abord, où la prendrait-il ? Génétiquement il est proche à 98,5% de grands singes…

    Bizarrement on ne demande jamais aux femmes d’assumer leur part de masculinité.

    J'aime

  9. Les filles assument leur part de masculinité en mettant leurs couilles sur la table.
    Et à ce jeu, elles sont plus fortes que la plupart de leurs homologues masculins. Simplement, elles le font en silence… et ne convoquent pas la presse pour immortaliser la scène.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s